L’îlet Gosier, un goût de Paradis…

Quelques minutes de bateau… Vous arrivez dans un cadre digne des plus belles cartes postales ; un ponton à traverser et vous pouvez enfoncer vos pieds dans un sable fin. Bienvenue sur l’îlet Gosier, profitez d’une journée idyllique !

Un cadre unique et préservé

La Guadeloupe regorge d’endroits paradisiaques ; à quelques centaines de mètres de la ville de Gosier, au large de la plage de la Datcha, se trouve l’îlet Gosier, véritable écrin de verdure sous la protection du Conservatoire du littoral depuis 2003, pour assurer sa préservation.

Pour rejoindre l’îlet, vous pourrez emprunter des « Saintoises », embarcations typiques des pêcheurs, qui assurent la navette toute la journée, entre 9H et 17H moyennant 3 euros l’aller-retour.

Si vous aimez vous baigner, vous pourrez tout à fait y aller à la nage ! Sur 1 km de long, cocotiers, sable fin, eau turquoise vous accueillent pour une journée de détente.

L’îlet propice au farniente et à la découverte

De type corallien, l’îlet Gosier tire l’origine de son nom dans les pélicans d’eau, les grands-gosiers, qui chassaient autrefois dans la lagune. On y trouve également des iguanes de près de 2m de long, pour le plus grand bonheur des enfants, quoique méfiants ! A l’horizon, le littoral et la Pointe de le Verdure s’étendent dans un somptueux panorama. Certes petit, vous pourrez tout de même voir sur l’îlet le phare rouge à la pointe sud ; il balise l’entrée du port de Pointe-à-Pitre, passage dangereux pour les gros bateaux, en raison des nombreux récifs coralliens.

Ensuite, place à la détente et la découverte sous-marine. Les jours où la mer est calme, équipez-vous de masque, tuba et palmes pour admirer les plus belles espèces de poissons tropicaux : demoiselle, sergent major, orphies ou les nombreuses « patates » de corail. Accessibles aux petits comme aux grands, les récifs coralliens et le sentier de découverte sous-marine vous promettent de bons moments, dans un petit coin de Paradis. Pour terminer, installez-vous chez Robinson, sous les cocotiers, pour siroter un ti-punch local, et déguster des acras et autre poisson grillé sous le soleil de Gwada !

 

Crédit photo : survoldefrance

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML et les attributs :% s

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>